Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 12:00


Marie-Caillet-dedicace.jpg
 

 
Marie-Caillet-L-heritage-des-Darcer-2.gif

C'est au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil que j'ai pu rencontrer l'auteure Marie Caillet une nouvelle fois. Sa présence sur le salon concorde avec la sortie de la suite des aventures de ses personnages phares Mydria et Orest, L'Héritage des Darcer — tome 2 : Allégeance. Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'intrigue de cette trilogie, voici un petit rappel :

«Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté…Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.» (résumé de l'éditeur).

 

 

Marie CAILLET
L'Héritage des Darcer

  Tome 2 Allégeance
Michel Lafon,
décembre 2011

 

 


Marie-Caillet-File.jpg

Marie-Caillet-boite.jpgUn an après la sortie de son premier livre, qu'est-il devenu ? Grâce au bouche à oreille et à plusieurs articles parus dans des journaux destinés à la jeunesse, L'Héritage des Darcer s'est très bien vendu, et la suite des aventures de Mydria vient tout juste de paraître. L’engouement pour cette série s'est vérifié lors des dédicaces de l'auteure le samedi 3 décembre de 12h à 14h puis durant celle du dimanche 4 décembre de 14h à 15h. Dix minutes avant le début des signatures, une longue file de lecteurs attendait déjà l'arrivée de Marie Caillet. Les fans n'ont pas été déçus : la décoration du stand les emmenait directement en Edrilion (une chimère en glaise, un grimoire, une carte, ainsi qu'un trésor aux milles pépites, le tout créé et fabriqué par l'auteure elle-même) et un petit papillon offert à chaque dédicace. De plus, la maison d'édition Michel Lafon donnait aussi un poster et une carte cartonnée représentant la couverture du deuxième tome.


Marie-Caillet-papillon.jpg

J'ai profité d'une petite accalmie pour lui poser quelques questions :


Peux-tu nous présenter l’intrigue de ce nouveau tome ?

Le tome 2 commence avec une situation de crise : le royaume d’Edrilion se retrouve privé de roi. En effet, celui-ci a disparu et on le croit mort, mais personne ne sait ni comment, ni pourquoi. Les seuls à le savoir sont My et Orest, mes deux héros. Pour la bonne raison qu’ils l’ont tué.

Cette mort va engendrer d’énormes luttes de pouvoir : un parent de ce roi va chercher à conquérir le trône, aidé par les Chimères, des monstres extrêmement dangereux (on découvre leurs pouvoirs au fil du livre). Mais la seule à pouvoir prétendre au trône de façon légitime, c’est My. My qui descend des Darcer, rois chassés du pouvoir deux siècles auparavant. My qui possède le pouvoir de sa famille (se changer en créature ailée) et dont le meilleur allié est Orest, son compagnon. Hélas, Orest est un voleur et assassin, et n’a pas sa place aux côtés d’une reine…

Dans ce tome, de nouveaux personnages font leur apparition. La relation qui unit My à Orest évolue énormément. My apprend également à utiliser son pouvoir. On découvre d’autres particularités du monde, comme les Kmett (des traqueurs), les Chimères, les fauconniers… et My réalise que la partie est loin, très loin d’être gagnée.



En appréhendes-tu la sortie, la réaction des lecteurs du tome 1 ?

Bien sûr. Il y a toujours une part d’appréhension, surtout que je tiens beaucoup à ce projet. Cette suite fait découvrir plus de choses sur Edrilion, elle est également plus forte d’enjeux. Quand j’ai rendu le manuscrit, je me suis dit que j’avais fait mon possible pour ce livre-là. Je n’ai donc pas de regrets (même si on peut toujours améliorer un livre, mais c’est un autre débat !) Je sais que chaque lecteur a ses goûts, et que les avis seront différents. Mais je trouve intéressant de voir que chacun a sa façon d’imaginer un personnage, une situation, voire ne rit pas aux mêmes choses.



Au début, L'Héritage des Darcer ne devait se dérouler que sur deux tomes. Pourquoi avoir finalement choisi le format de la trilogie?

En fait, c’est un peu différent : le tome 1 pouvait être un one-shot (une histoire en 1 tome). Il avait sa fin, le sort des personnages était « réglé », et en même temps, l’histoire pouvait se poursuivre. J’avais donc le choix. Et j’ai décidé de poursuivre. Je pense que j’ai fait le bon choix, car beaucoup de lecteurs m’ont dit qu’ils espéraient une suite, et qu’ils trouvaient dommage de voir l’histoire se terminer si vite.



L'écriture du troisième tome avance bien ?

Pour le moment, tout va bien ! Ce tome 3 va être mon préféré, il se passe beaucoup de choses décisives…



Comment se déroule l'élaboration de l'histoire ?

Certains auteurs arrivent à être très organisés, et à bâtir un scénario à l’avance. Moi, pas du tout. Je bâtis l’histoire par petites touches, par exemple en travaillant un personnage. A la fin, j’ai des fiches pleines de notes en vrac, que je rassemble dans des grandes parties de l’histoire (le tome 3 en a six). De cette façon, je retiens les éléments-clés et je laisse mes personnages libres. Je prévois juste le plan du prologue et des premiers chapitres.



Combien de temps te prend en général la correction de ton manuscrit ? Est ce une étape que tu redoutes ?

La grosse part des corrections prend à peu près deux mois. C’est une étape que je déteste (j’aime bien écrire, mais me relire est assez pénible, même si c’est nécessaire).



Quel effet te fait d'avoir dans tes mains un livre que tu as écrit ?

C’est incroyable de se dire que quelque chose qui vous occupe depuis un an devient concret, fini. J’ai éprouvé un sentiment d’accomplissement, d’autant que le travail sur la couverture était magnifique !



Cela fait environ un an que ton aventure dans la monde de l'édition a commencé, qu'en retires-tu ?

C’est quelque chose qui m’a fait beaucoup grandir. Ne serait-ce que pour mener un projet jusqu’au bout, en sachant que derrière, une équipe compte sur moi. Je sais aussi, maintenant, que l’écriture est vraiment ma passion. Et que c’est ce que je veux continuer à faire.



On voit que tes lecteurs sont au rendez-vous pour cette dédicace. Pensais-tu qu'ils seraient aussi nombreux ? Quel est l'intérêt des séances de dédicace pour toi ?

Les voir aussi nombreux m’a été droit au cœur ! Les séances de dédicace, c’est l’occasion de rencontrer des lecteurs en vrai, et je pense que c’est aussi important pour eux que pour moi. Je peux aussi répondre à leurs questions, ou discuter du livre. C'est une autre facette du métier d'auteur.

 

Marie-Caillet-L-hertage-des-Darcer-1.gif

 

 

 

Entretien réalisé avec Marie Caillet l'année dernière

 http://littexpress.over-blog.net/article-entretien-avec-marie-caillet-62403418.html

Site de l'auteur  http://mariecaillet.20minutes-blogs.fr/

 

 

 

 

Suzy 2e année éd.-lib.

 

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Suzy - dans Entretiens
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives