Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 19:00
Stian-Hole-La-rue-de-Garmann.gif











Stian HOLE
La Rue de Garmann

Albin Michel Jeunesse, 2008


















Rencontre avec Stian HOLE
à la librairie jeunesse Comptines de Bordeaux
 le 17 octobre 2009.
Stian Hole L ete de Garmann

   
La première fois que j'ai côtoyé Gramann, c'était en office de bibliothèque ; L'Été de Garmann, un livre parmi d'autres, et pourtant quel livre ! C'est typiquement le type d'album qui peut diviser : la technique du photo-montage, ces illustrations hyperréalistes et oniriques à la fois, ces couleurs chatoyantes mais désuètes. Mais, Garmann c'est aussi un « gamin », un petit blond qui va rentrer au CP et qui a peur parce qu'il ne se sent pas prêt. Il est touchant, attachant, peut-être autant que son créateur Stian Hole.
  
Deuxième rencontre avec Garmann : La rue de Garmann. Garmann a un ans de plus, il est en CM1, et dans sa classe il y a Roy. Roy, c'est le caïd, le grand de la classe qui le terrorise ; Roy, quand il dit quelque chose, tout le monde le croit ; Roy c'est celui qui fait rougir les filles, qui pédale sans les mains, et qui a lancé les baskets de Garmann en haut du fil téléphonique. Et puis il y a l'homme aux timbres, ce vieillard mystérieux et terrifiant pour les enfants... Un jour où il veut compléter son herbier avec des fleurs repérées dans le jardin à l'abandon du vieil homme, Garmann tombe sur Roy qui se moque et l'oblige à craquer une allumette au milieu des broussailles. Le feu prend, Garmann se bat, les pompiers arrivent... La scène est terrible, mais Garmann fait preuve de sang-froid en ne fuyant pas et l'homme aux timbres lui en est reconnaissant. De cette péripétie va naître une amitié forte et touchante entre les deux personnages, au point de ne faire dans l'œil de Stian Hole qu'un seul et même personnage. Les deux protagonistes échangent des pages de savoirs sans lien qui vont de la botanique au nombre de pensées qu'un homme a en tête par jour... L'homme aux timbres égrène son savoir, son expérience, sa vie et Garmann s'en nourrit.
  
L'intimidation, la rencontre avec l'autre, l'amitié entre un enfant et une personne âgée, les rapports conflictuels avec les autres, le partage du savoir, de la vie. Stian Hole nous offre encore une fois avec cet album un univers et une fable touchante qui parle à tous. Il n'y a pas d'âge pour lire Stian Hole, et il est bien bête, comme souvent, de vouloir classer un album par âge de lecture : chacun le lit avec son bagage ; certes, un enfant de huit ans ne verra peut-être pas les clins d'œil à Matisse ou à Hopper, ni le rapport texte-image original instauré par l'auteur,  mais il verra ce que l'adulte ne voit pas. D'ailleurs Stian Hole n'y pense pas, il crée un univers à partir de sa vie, de son expérience et il le passe aux lecteurs selon cet adage : « J'écris sur moi, tu lis sur toi ».
  
En fin de rencontre nous découvrons en avant-première les ébauches de son prochain album : Le secret de Garmann ; notre blondinet grandit encore et semble découvrir l'amour... mais soyons patients et laissons la magie de
Stian Hole opérer...

Laurie, A.S. Bib.-Méd.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurie - dans jeunesse
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives