Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 07:00

Taniguchi-Jiro-Un-ciel-radieux.jpg

 

 

 

TANIGUCHI Jirō
Un ciel radieux
Traduit du japonais
par  Patrick Honnoré
Titre original : Hare Yuku Sora
1ère édition par Shueisha
Tokyo, 2005
Casterman
Coll. Écritures, 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie :  http://www.bedetheque.com/auteur-233-BD-Taniguchi-Jiro.html
 image2.jpg

« Mais qui croira mon histoire ? Moi-même, parfois, je me demande si tout cela est vraiment arrivé »

 

….3 juillet, 00h51, une voiture dévie sur l’autre voie et renverse une moto avant de s’écraser contre un poteau. Le conducteur, Kazuhiro Kubota, 42 ans, décède après dix jours de coma, au moment même où le jeune motard, Takuya Onodéra, 17 ans, reprend conscience. Mais à son réveil, Takuya est amnésique. Il ne se sent pas lui-même…non, c’est Kazuhiro Kubota ! Sa conscience a survécu dans le corps de Takuya…Cela voudrait-il dire qu’il a encore quelque chose à accomplir avant de mourir ?
 
Un scénario déroutant qui nous perd entre irréel et réalité. L’âme peut-elle survivre à la mort ? Question existentielle de la vie après la mort.
 

  image3

Critique
 
Jirô Taniguchi veut partager des sujets chers à son coeur avec son public, en les transcrivant dans des histoires parlant de tranches de la vie quotidienne. Ici, dans Un ciel radieux, Taniguchi se lance dans un univers à la limite du fantastique et du réalisme, avec des thèmes qu'on lui connaît, comme l'amour et la famille. Un amour qu'on ne montre pas assez et quand arrive l'inévitable, des regrets apparaissent.

Jirô Taniguchi a voulu montrer à ses lecteurs que lorsque nous faisons face à la mort, nous pensons à toutes ces choses importantes à nos yeux, à des choses que nous voulons faire avant la mort. Un accident de voiture est un événement qui peut arriver à tout le monde, mais peut également changer une vie. C’est sur cela que l’auteur nous amène à réfléchir.

Un ciel radieux est un manga émouvant, comme tous ceux de Taniguchi. Et comme tous ceux de Taniguchi, il nous force à penser, à raisonner sur nous-mêmes. C’est cela le talent de Taniguchi. Lui-même précise dans l'épilogue qu'il espérait que ses lecteurs soient émus par cette histoire. C'est réussi.

 Voilà un manga dont on ne peut ressortir indemne. Un ciel radieux est avant tout destiné aux adultes, mais les adolescents peuvent également se sentir touchés par cette histoire. La mort est un sujet souvent tabou, il est bien de pouvoir enfin s’attarder sur un sujet qui fait peur.

 image4.jpg

Mathilde, A.S. Éd-Lib

 

 

TANIGUCHI Jirō sur LITTEXPRESS

 

Taniguchi Le Journal de mon pere couv

 

 

 

 

 Article d'Elsa sur Le Journal de mon père

 

 

 

 


 

taniguchi L HOMME QUI MARCHE

 

 

 

 

  Article de Delphine sur L'Homme qui marche.

 

 

 

 

 

Taniguchi le gourmet solitaire

 

 

 

 Article d'Anaïs, Morgane et Samantha sur Le Gourmet solitaire

(in La cuisine japonaise dans la littérature et les mangas).

 

 

 

 

 

taniguchi-quartier-lointain.gif

 


 

 

 

 

 

 

 

 

  les articles de Nathalie et de  Marion sur l'Orme du Caucase     

 

 

de Fanny et de BenoÎt sur Japon (Collectif).


Une librairie de référence pour la littérature japonaise : SHOTEN.

 

 


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives