Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 07:00

terry-goodkind-l-epee-de-verite-t1.jpg



 

 

 

 

 

Terry GOODKIND
L’épée de vérité
t1, La première leçon du sorcier
Titre original : The Sword of Truth,

Wizard's First Rule (1994)
Traducteur
Jean-Claude Mallé
Bragelonne, 2003
J’ai Lu, 1998


 

 

 

 

 

 

L’épée de vérité est une série comprenant pour l’instant treize tomes plus une préquelle. La série s’arrête à la fin du onzième tome mais Terry Goodkind a repris ses personnages, comme il est courant de le faire maintenant, pour continuer l’histoire.

 

 

Dette d’os

1) La Première Leçon du sorcier

2) La Pierre des larmes

3) Le Sang de la déchirure

4) Le Temple des vents

5) L’Âme du feu

6) La Foi des réprouvées

7) Les Piliers de la création

8) L’Empire des vaincus

9) La Chaîne des flammes

10) Le Fantôme du souvenir

11) L’Ombre d’une inquisitrice

12) La Machine à présages

13) La loi des neuf

 

L’auteur

Terry Goodkind est né en 1948 à Omaha, dans le Nebraska. Il y a poursuivi des études d'art afin de se spécialiser dans la représentation de la faune et de la flore. Dyslexique, la lecture était pour lui une torture. Il fallut tout l'encouragement de ses professeurs pour qu'il y prenne goût et qu'il puisse transcrire ses mondes imaginaires. Cependant son parcours professionnel a été pour le moins particulier. Avant de devenir écrivain il a été tour à tour charpentier, luthier et restaurateur d'antiquités et d'objets précieux. En 1983, il part s'installer avec son épouse Jeri dans les montagnes boisées sur la côte du Maine, où il fait construire sa maison. C'est là que, dix ans plus tard, il rédigera face à la mer son premier roman, La Première Leçon du sorcier, dont l'immense succès lancera définitivement sa carrière d'écrivain.

Il est aussi l’auteur d’un autre livre qui n’est paru qu’aux États-Unis, The Hinges of Hell. L’épée de vérité a donné lieu à une série télévisée, Legend of the Seeker : L’Épée de vérité, qui est diffusée depuis octobre 2009 en France. Elle retrace les deux premiers romans de la série.

Source : Wikipedia

 

Résumé

Une seule terre est séparée en trois pays : D’Hara, Terre d’Ouest et les Contrées du Milieu. Une frontière empêche toute communication et passage entre ces pays, notamment grâce aux terrifiants animaux qui la gardent, mais elle s’est affaiblie et D’Hara déclare la guerre aux Contrées du Milieu. Kahlan, Mère Inquisitrice, détenant de grands pouvoirs (en touchant une personne elle peut lui faire tout avouer mais en le faisant son esprit se détruit), est crainte à cause de cela, passe en Terre d’Ouest par un passage méconnu pour aller chercher le Sorcier de Premier ordre qui pourrait aider dans cette guerre. Elle rencontre alors Richard et son grand-père, Zedd, qui l’aideront contre ses ennemis. Elle découvrira alors que Zedd est le Sorcier ; il nommera Richard Sourcier de Vérité et lui donnera une épée qui agit au seul nom de la vérité. Il aura pour mission d’arrêter Darken Rahl qui veut envahir les Contrées et donc sauver l’humanité, pour ne pas que le monde ne plonge pas dans le royaume du Gardien, celui des morts. Ils devront ensemble affronter de nombreux dangers et apprendre à se connaître.

 

« Un Sourcier est un homme – parfois une femme – qui n’a de comptes à rendre qu’à lui-même. Sa seule loi, c’est ce qu’il pense. L’Épée de Vérité lui revient et elle fera tout ce qu’il lui demande. Dans les limites de sa propre force, il peut contraindre n’importe qui à répondre à ses questions. »
 

terry-goodkind-carte.JPG                                                                                                       

Les leçons du sorcier

 

1)      « Les gens ont tendance à tenir pour vrai ce qu'ils souhaitent être la vérité ou ce qu'ils redoutent être la vérité. »

2)      « Les pires maux découlent des meilleures intentions. »

3)      « La passion domine la raison. »

4)      « Absoudre, c'est donner aux autres. Mais aussi recevoir d'eux plus que ce qu'on leur a offert.»

5)      « Rappelle-toi ce que les gens font, et pas seulement ce qu'ils disent, car les actes trahiront un mensonge.»

6)      « Le seul souverain dont on doit accepter le joug est la raison.»

7)      « La vie est le futur, pas le passé.»

8)      « Mérite la victoire. »

9)      « Une contradiction ne peut exister, ni en partie, ni en entier. »

10)  « S'écarter volontairement de la vérité est une trahison envers soi-même. »

11)   La dernière règle n'est pas une règle écrite, elle n’est pas énoncée clairement dans le livre.

 

 

Les personnages

Les personnages principaux sont Richard, le sourcier, Kalhan la Mère Inquisitrice qui deviendra sa compagne et détient un pouvoir très fort qui fait peur aux gens. Il y a aussi Zedd, le grand-père de Richard, le Sorcier de Premier ordre. Dans le premier tome, l’ennemi est Darken Rahl puis, dans les autres tomes, ce sera Jagang. On retrouvera aussi, tout au long, des Mord Sith qui sont des femmes élevées pour faire souffrir les gens.

Je trouve que le problème des personnages est qu’ils sont trop « noirs » ou trop « blancs », ils ne sont pas assez travaillés. En effet, Richard, Kahlan, Zedd sont gentils et on a l’impression qu’ils n’ont pas de défauts. C’est pareil avec les méchants comme Darken Rahl ou Jagang ; on les déteste parce qu’ils font le mal, sont cruels, on ne peut même pas avoir de compassion pour eux. La seule personne qui semble plus réelle car elle paraît plus humaine puisqu’elle a des qualités et des défauts est Nicci. On est dans sa tête, on suit son raisonnement, on sait pourquoi elle en est arrivée là et on peut la prendre en pitié.

« Ne laisse jamais une fille choisir ton chemin à ta place quand il y a un homme dans son champ de vision. »

 

L’histoire et les thèmes

L’histoire passe par une quête de vérité tout au long des péripéties. Cette quête est associée à une recherche de liberté ainsi qu’à un pouvoir juste qui ne réduit pas les peuples en esclavage et ne les catégorise pas selon certaines caractéristiques. De longues réflexions sont menées à partir de détails que parfois on ne perçoit pas et qui nous obligent à relire le passage pour mieux comprendre les raisonnements qui peuvent être un peu tordus au premier abord.

Les thèmes abordés sont la vérité – ils sont toujours en quête de liberté ; qu’elle soit facile ou pas, c’est leur but ultime : que le monde soit libre et qu’il n’ait à subir aucun joug. Il y a les relations qui se tissent entre les personnages – elles peuvent être amoureuses ou juste amicales –, la confiance : une grande partie du livre est fondée sur la confiance qu’ils s’accordent les uns aux autres que ce soit pour quelque chose qui n’a presque pas d’importance ou pour leur vie.

« Parfois, un truc bien fait est plus efficace que la magie. J’irais même jusqu’à dire qu’un bon truc est de la magie ! »

 

 
Avis personnel
 
C’est un livre qui nous entraîne, après la lecture de plusieurs chapitres. On veut toujours savoir la suite. On est pris par les personnages et le tourbillon d’aventures qui les entraîne. Par contre, ce que je trouve dommage, c’est d’abord, comme je l’ai dit ci-dessus, que les personnages ne sont pas assez approfondis mais aussi qu’on se doute dès le début de comment cela va finir.

J’ai essayé de regarder la série pour la comparer aux livres, mais je n’ai pas du tout accroché. Je trouve qu’elle n’est pas fidèle, à part quelques personnages.

 
Alice S., 2ème année édition-librairie

 

 


Partager cet article

Published by Alice - dans fantasy
commenter cet article

commentaires

TimT 26/01/2015 16:17

ATTENTION SPOILERS

Salut! Merci pour ton partage, je suis tombé dessus en cherchant si Terry avait mis à jour la carte du monde depuis que l'on en sais plus sur l'Ancien Monde (et aussi sur le nouveau).

En ce qui concerne les personnages, je trouve au contraire que leur psychologie, caractère et évolution sont bien plus détaillés et équilibrés que dans beaucoup d’œuvres de fiction (par exemple je
trouve que Tolkien ne s'est pas beaucoup intéressé à l'évolution des ses personnages, dont la psychologie semble parfois fermée, ou en tout cas trop subtile pour ma lecture). La difficulté dans cet
univers est que certains personnages évoluent de manière discrète, d'autres soudainement sans aucune transition, et que ces changements ne sont pas toujours formulés de manière dans les pensées et
les dialogues et les actions et les inactions des personnages. Il faut jongler entre tous ces paramètres.

Pour les défauts, je trouve qu'ils en ont tous plus ou moins, sauf qu'ils ne concernent pas leur idéal mais leur caractère, et passent facilement inaperçus lorsque qu'on doit lire des dialogues à
rallonge pour comprendre des raisonnements complexes et des enjeux implicites.

En revanche il est clair que Darken et Jagang sont simplement l'incarnation du mal, et qu'on en sais pas beaucoup sur leur passé. Mais bon, j'ai beau être d'accord pour dire que tout le monde à le
droit de plaider pour circonstances atténuantes, vu les actes très détaillés qu'ils commettent...

Pour moi le plus grand manque de réalisme, ou en tout cas le plus frustrant, c'est que le don de Richard sous toutes ses facettes est purement intuitif et souvent inconscient, mais son
fonctionnement n'est pas expliqué (je n'ai pas encore lu le tome 10). Du coup, lorsque Richard en aurait besoin on ne sais pas (et lui non plus) pourquoi son don ne fonctionne pas à chaque fois
alors qu'il semble actif dans presque toutes les actions "normales" de sa vie (tir à l'acte, créations artistiques, détection de mensonge, de présence).

J'ai deux théories. Soit le don de Richard "se sent capable" de relever certains défis mais pas d'autres et est animé d'une volonté propre capable de prendre le contrôle de Richard. Ce qui
expliquerait pourquoi sa magie s'active inconsciemment même pour des actions "normales", et qu'il prenne souvent des risques inconsidérés sans pouvoir se justifier.
Ou alors son don est simplement capable de fournir n'importe quelle quantité et forme d'énergie, mais aussi un prédiction des événements. Expliquant que Richard puisse utiliser certaines formes de
magie sans les avoir étudiées et s'en sortir de justesse, et aussi qu'il ne s'active pas toujours voir s'éteint laissant parfois Richard aux portes de la mort.

J'ai hâte de lire les autres livres, et j'espère que les surprises et les réponses que nous réserve l'auteur seront à la hauteur de nos espérances.

Bonne lecture.

Recherche

Archives