Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 19:00
thomasmann la mort a venise 1





 






Thomas MANN,
La Mort à Venise,

Der Tod in Venedig,1912

Stock, La Cosmopolite, 2003

 

















thomas-mann
Biographie

Thomas Mann est né en 1875 à Lübeck, dans le Nord de l’Allemagne. Il vient d’une famille de commerçants aisés. A la mort de son père en 1891, la famille abandonne le commerce et perd son statut social. Son roman le plus connu est La Montagne Magique, (Der Zauberberg), publié en 1924. Thomas Mann a vu la montée du national socialisme avec inquiétude, et a pris parti contre les régimes totalitaires dans son œuvre Mario et le Magicien (Mario und der Zauberer). Il part vivre en Suisse en 1933, aux Etats-Unis en 1936, où il publiera Doktor Faustus, une œuvre noire sur le mal qui ronge l’Allemagne et est déchu de sa nationalité allemande. Thomas Mann meurt en 1955 en Suisse. Jamais plus, il ne retournera en Allemagne.

 thomas mann la mort a venise

Résumé

Gustav von Aschenbach est un écrivain quinquagénaire connu. C’est un monsieur extrêmement respectable et respecté, qui a toujours mené une vie « rangée ». Une envie soudaine de voyage le prend, lorsqu’il croise le regard d’un voyageur étrange. Il décide de partir, et finit par aller à Venise. Il y fait la rencontre d’un jeune homme qu’il trouve extrêmement beau : Tadzio. Lui et sa famille vivent dans le même hôtel que Gustav von Aschebach, qui est fasciné par ce dernier. La beauté du jeune homme porte l’écrivain vers des pensées très profondes sur le Beau. Hélas, une maladie contamine en secret les rues de Venise : le choléra, mais l’écrivain, amoureux de Tadzio, ignore ce danger. Il suit le jeune homme et sa famille partout, et essaie de se faire aimer en retour. Jusqu’où ira l’écrivain ?

 
MORT A VENISE
Thomas Mann met en scène la déchéance d’un homme respecté, qui s’est laissé envahir pour la première fois par ses émotions. L’œuvre est parfois inspirée de la mythologie grecque, notamment lorsque Aschenbach est conduit par un batelier à passer de l’autre côté du Lido. Cela pourrait se référer au passage du Styx sur la barque de Charon pour se rendre dans le séjour des morts et, d’ailleurs, la suite du roman confirme cette référence. Tout au long de l’œuvre règne une atmosphère oppressante, lourde, et l’on croit presque sentir l’odeur de mort que le choléra dissipe dans les rues de Venise.



C’est une œuvre puissante, inquiétante qui fut adaptée en film et en opéra.




Blandine, 1ère année Bib-Med-Pat.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives