Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 07:00

Yoshiki-Tonogai-Doubt-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TONOGAI Yoshiki
Doubt, vol 1
Traduction du japonais
par Vincent Zouzoulkovsky
Ki-oon édition (2009)

 

 

 

 

 

 

 

Ce manga terminé, en 4 volumes (3 sortis en France chez Ki-oon) est issu des pages du Monthly Shônen Gangan (magazine japonais) où ont déjà été prépubliées des séries à succès telles que Fullmetal Alchemist, Soul Eater ou Vampire Chronicles ; Doubt surfe sur cette renommée.

Premier manga réalisé par Yoshiki Tonogai, Doubt est un manga classé shônen, psycho/horreur.

 

Résumé général de la série

Doubt raconte l’histoire d’un jeu sur téléphone portable qui fait fureur, le Rabbit Doubt. Dans ce jeu, des lapins doivent démasquer le loup qui se cache parmi les joueurs et qui cherche à les éliminer un par un, le but étant de découvrir le loup avant l’élimination de tous les lapins. Cinq fans de ce jeu ont décidé de se rencontrer dans la réalité mais cette rencontre va virer au cauchemar lorsque, drogués à leur insu, ils se retrouvent enfermés dans un bâtiment désaffecté et qu’ils découvrent une de leurs camarades, sans vie, le corps cloué au mur. Tatoué sur la peau des adolescents, un mystérieux code-barres qui permet à chacun d’ouvrir une porte différente semble être leur seul espoir de salut.

Le jeu virtuel est devenu réalité. Il va falloir débusquer le loup qui se cache parmi eux avant qu’il ne les tue tous, l’un après l’autre…

 

Qui sont les personnages ?

image2.png 

 

 

Yuun, dans le premier tome, sans être le narrateur, est le personnage par lequel le lecteur découvre l’histoire. C’est un jeune homme gentil, ami d’enfance de Mitsuki qu’il cherche à protéger plus que tout.

 

 

 

 

image3.png 

 

 

 

Mitsuki, elle, est plongée dans cet étrange jeu sans le savoir ; elle n’en faisait pas partie à l’origine. Elle a rejoint le groupe pour être auprès de Yuun, de qui elle s'est amourachée. Naïve, elle laisse à tous les personnages le bénéfice du doute.

 

 

 

 

image4.png 

 

 

 

 

Eiji, c’est le mauvais garçon, préférant résoudre les problèmes avec ses poings plutôt qu’avec sa tête.

 

 

 

 

image5.png 

 

 

Haruka est une jeune fille joyeuse, festive et dragueuse. Elle sombre peu à peu dans la paranoïa et la psychose.

 

 

 

 

 

 

image6.png

 

 Rei est la plus jeune mais aussi la plus timide. Enfant, elle participait à une émission d’hypnose. Après un scandale lancé par les journalistes, elle tente de mettre fin à ses jours, ce qui lui a valu de perdre l’usage de ses deux jambes.

 

 

 

 

image7.png Hajime est un étudiant en médecine ; il est le plus réfléchi et a, dés son réveil, compris de quoi il retournait.

 

 

 

 

 

 

image8

 

 

Et enfin, le personnage mystère, qui n’apparaît aux lecteurs que vêtu d’un masque de lapin : le loup, celui qui poursuit et élimine peu à peu les autres personnages.

 

 

 

Lecture du premier volume

Sans la couverture et les deux premières planches plutôt sombres et sanglantes, ce manga semble être l’histoire classique de cinq amis japonais, entre histoire d’amour, amitié et karaoké. Seulement, l’atmosphère bon-enfant du manga présentée au début bascule rapidement dans le thriller.

En effet, le manga et ses personnages glissent d’un coup dans l’horreur d’une histoire digne de Saw ou des Dix Petits Nègres mais aussi dans un huis-clos angoissant.

La transition, brusque, entre ces deux univers, emporte le lecteur. A travers les yeux du personnage de Yuun, on découvre ce bâtiment désaffecté dans lequel ils sont prisonniers et le premier meurtre : celui de Rei, clouée à un mur. On est loin de l’ambiance festive et joyeuse du début du manga.

Les personnages plongés dans l’incompréhension de leur situation, autant que nous, découvrent que le jeu virtuel est réel et qu’il va falloir s’en sortir sans se faire tuer.

Le mangaka Yoshiki Tonogai produit ici un effet de surprise réussi, qui semble être son leitmotiv : les rebondissements soudains et les plans-chocs sont nombreux ; ils arrivent à déstabiliser non seulement les personnages, mais aussi le lecteur.

Les nombreux éléments disséminés çà et là pour semer la confusion dans l'esprit des protagonistes, mais aussi du lecteur, qui tente de repérer le moindre indice susceptible de lui permettre de comprendre qui est le loup : une situation étrange, un regard qui en dit long, un comportement suspect ou un dialogue équivoque ; on est à l'affût du moindre indice, mais bien évidemment, toutes les pistes restent possibles à la fin de ce premier tome. Aucun personnage n'est écarté, chacun paraît un peu étrange dans son genre, n'importe qui pourrait être le loup.

Graphiquement, le travail de Yoshiki Tonogai est appliqué. Les décors sont assez classiques mais bien rendus et très présents, si bien que les cases paraissent très rarement vides. Au niveau des personnages, le trait est fin et les visages très expressifs.


image9.jpg

Avis personnel

Le premier tome de ce manga est particulièrement bien construit.

 Le décalage entre le début et le reste de l’ouvrage est renversant ; le mangaka nous plonge dans son univers sombre d’un seul coup, ce qui ajoute d’autant plus à l’intrigue.

On est entraîné avec les personnages dans cette quête de vérité, dans cette recherche du loup.

Le scénario est bien ficelé, il n’y a pas de bains de sang inutiles et quand on pense avoir trouvé le loup, on se rend compte au fil des chapitres de ce tome qu’on a faux sur toute la ligne.

De plus ce manga est une première dans ce genre thriller, huis-clos angoissant et psychologiquement destructeur pour les protagonistes. Un vrai roman noir à la japonaise qui nous laisse le cœur battant et les yeux grands ouverts d’impatience et de peur.

 

 

Laure, 1ère année Éd.-Lib.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laura VINCENT 16/11/2010 21:04


C'est l'un de ses mangas qu'on lis d'une traite sans pouvoir s'arrêter, le suspense est omniprésent et rien nous y est épargné des meurtres et de ce que vivent les personnages. Le doute est
franchement présent et jusqu'à la dernière page il a de l'étonnement et de la surprise.
Bref une bonne série en 4 tomes l'histoire ne s'éternise pas comme d'autre manga, l'histoire est finie et le lecteur rassasié.


Julie Lacarrière 08/08/2010 23:33


4ème tome sorti en France depuis 2 mois ! Avec un suspense à la limite du supportable, des révélations boulversantes et une chute (assez) inattendue, ce quatrième et dernier tome clos une série qui
ne laisse pas indiférent. Un manga d'horreur dont au tombe vite accro !


Recherche

Archives