Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 07:00

L’incarnation du verbe était cette année le thème de Ritournelles, festival de littérature et d’art contemporain qui s'est tenu à Bordeaux du 22 au 26 novembre 2011. Et qui mieux que Valère Novarina peut représenter cette incarnation ?
Novarina.jpg
Ce dramaturge d’origine suisse, né en 1947, écrit des pièces de théâtre dès 1974, suite à des études de philosophie et de philologie à la Sorbonne et après avoir réalisé un mémoire sur Antonin Artaud. Depuis les années 1980, il est aussi peintre et dessinateur et met en place des performances dans lesquelles il mêle textes et images. Ritournelles propose une exposition de ces dessins à la galerie  Cortex Athletico jusqu’au 23 décembre 2011.

Marcon.jpg

 

 

André Marcon, comédien et acteur français, a joué une des douze animations du festival, Le Discours aux animaux, le mercredi 23 novembre 2011 à 20h30 à la Maison Cantonale de Bordeaux Bastide. Ce texte de Valère Novarina publié en 1987 aux éditions P.O.L. avait été monté, une année avant sa publication, par ce même André Marcon au Théâtre des Bouffes du Nord.

 

 

Valère Novarina Le discours aux animauxUn comédien pour un monologue d’une heure, une mise en scène sommaire mais une force du verbe sans précédent. Novarina dit :« À nous qui devenons muets à force de communiquer, le théâtre vient rappeler que parler est drame ; à nous qui perdons la joie de notre langue, le théâtre vient rappeler que la pensée est en chair. » Jean, aux noms de famille changeants, s’adresse à Dieu, au diable, aux animaux. Il incarne la citation du dramaturge en questionnant le bien-fondé du langage, en le bousculant. Jean déclame que « l’homme trompe avec son tube parlant ». Sans la faculté de parler, les hommes seraient sur un pied d’égalité avec les animaux. Mais en sommes-nous réellement différents de toutes façons ?

Jean interroge aussi notre existence, l’obscur destin de l’être humain. Il raconte qu’« [il] est allé voir un médecin pour savoir s[’il] étai[t] ». Pourquoi sommes-nous et qui sommes-nous ? Sommes-nous réellement différents les uns des autres ? Quel est le but de notre existence ? Jean n’apportera pas de réponse.

Novarina appréciait particulièrement une phrase de Ludwig Wittgenstein : « Ce dont on peut parler, il faut le taire. Ce dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire. » Car au delà du questionnement métaphysique, tout l’intérêt de la pièce réside dans la langue poétique, absurde, foisonnante de Novarina. Gilles Costaz qualifie La Chair de l’homme, autre pièce de Novarina, ainsi : « la scène est un préau poétique où les prophéties usées sont remplacées par des drôleries métaphysiques, des débats à l’envers, des attitudes incertaines et des listes infinies de noms et d’histoires imaginaires », et finalement cela s’adapte tout aussi bien au Discours aux animaux. Le monologue est scandé par une apostrophe, « Animaux, animaux », vouée à ébranler, en chacun de nous, notre statut premier de mammifère. André Marcon parle avec vélocité mais fluidité, les mots s’enchaînent, rebondissent, perdent tout sens, en prennent un nouveau, s’associent, font sourire… Novarina redonne sens à la parole et à l’oralité, avec l’aide d’André Marcon, à la prestance impressionnante. On sort de la pièce étourdi par la densité de ce que l’on vient d’entendre ; on ne sait toujours pas pourquoi l’homme est homme ni la raison de notre existence ; mais l’on est maintenant sûr que si cela réside dans notre faculté de parler ; c’est une bonne chose, car chez Novarina, la langue est belle.

Ce long poème de Novarina, n’est pas sans rappeler le texte d’Allen Ginsberg, Howl, par la puissance de son oralité, ses répétitions et son absurdité.


Joanna Thibout-Calais, 2e année Éd.-Lib.


Le Discours aux animaux a fait l’objet d’un enregistrement CD par André Marcon, disponible aux éditions Tristram, et un enregistrement radiophonique est disponible à l’écoute sur le site web de France Culture à cette adresse : http://www.franceculture.fr/emission-fictions-theatre-et-cie-le-discours-aux-animaux-de-valere-novarina-le-discours-aux-animaux-

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joanna - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives