Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 07:00

William-Faulkner-Sanctuaire.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

William FAULKNER
Sanctuaire
Sanctuary, 1931
Traduction de
René N. Raimbault
et Henri Delgove
revue par
Henri Gresset
Gallimard, 1933
Folio, 1972

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le Mississippi de la prohibition et de la ségrégation,Temple, une jeune fille de bonne famille mais aguicheuse, fait une virée en voiture avec Gowan, une de ses fréquentations. Ils s’arrêtent dans une ferme isolée,où Goodwin, un producteur de gnôle, vit avec sa femme. Ce jour-là sont aussi présents Popeye, Tommy et Van, trois pauvres types, aussi violents que crétins. Le ton est vite donné. Après avoir pris Temple à part, la femme lui fait vivement comprendre que cet endroit et ces gens ne sont pas faits pour elle, qu’elle ferait mieux de déguerpir au plus vite. Effectivement, à côté, la situation dégénère rapidement. L’alcool aidant, Gowan se bat avec un des hommes et se fait assommer, laissant Temple seule face à ces pervers. Enivrés par le whisky et ses charmes, ils commencent à la lorgner, la poursuivre,l’obligeant à se terrer dans la grange où elle passera la nuit aux milieux des rats. Le lendemain, Temple croit être sortie d’affaire, tous semblent partis. Mais après avoir tué Tommy qui se trouvait sur son passage, Popeye, le plus ignoble d’entre eux, la retrouve.


Pour résoudre l’affaire du meurtre de Tommy, la police ne va pas chercher bien loin. Goodwin, le propriétaire de la ferme où le crime a eu lieu, est un Noir, ancien repris de justice, l’affaire est classée. Sa femme demande alors à un avocat de la ville, Horace Benbow,de le défendre. Après avoir pris connaissance des circonstances du crime, l’avocat comprend qu’il est nécessaire de retrouver Temple avant la partie adverse et d’obtenir son témoignage.
william-Faulkner-Sanctuary.jpg
Dans Sanctuaire, écrit en 1931, deux ans après la parution de Moisson Rouge de Dashiell Hammett, William Faulkner, nous livre à son tour, dans ce qui s’apparente à un roman noir, sa vision du monde, de la corruption et du vice des hommes. Chacun des personnages rivalise de bassesse. Seul l’avocat, sorte de détective, semble épargné. Temple, elle-même, présentée dès le départ comme un ilot de pureté, certes corruptible, finit par devenir un personnage méprisable. Même lorsque des échappatoires semblent se dessiner, tous sont écrasés sous le poids de la fatalité, de la société et destinés à connaître une fin tragique. La tragédie grecque vient ici soutenir le roman noir pour en révéler la force de dénonciation et nous proposer une vision de l’autre Amérique celle de Dos Passos, un autre des contemporains de Faulkner, une Amérique décrite par une écriture à son image, à la fois rude et chaotique, où seule la violence des individus rivalise avec celle de la société.


Benjamin, 2e année Éd.-Lib.

 

 

 

William FAULKNER sur LITTEXPRESS

 

 

William Faulkner Lumiere d aout

 

 

 

 

 

 

 

Article de Florent sur Lumière d'août 


 

 

 

 

 

 

Faulkner le caid 

 

 

 

 

 

 

Fiche d'Angélique sur Le Caïd et autres nouvelles.


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives